Période romaine

Carte de Madaba

Les territoires de la Palestine, conquis définitivement par Pompée en 63 av J.C, restent, à l'époque des évènement de Jésus Christ, sous domination romaine. Tous les territoires conquis par les romains étaient divisés en diverses tétrarchies. Parmi celles-ci, la ville de Bethléem était soumise au pouvoir du roi Hérode Ier le Grand, qui vers l'année 30, fit construire aux alentours de la ville un palais-forteresse appelée l'Hérodium.

L'époque de laquelle nous parlons, est clairement marquée par l'évènement de la Naissance de Jésus-Christ, qui marque l'avènement de l'ère chrétienne et qui coïncide aussi avec une grande révolte du peuple Juif contre la domination romaine. En l'an 6 après Jésus Christ avec la destitution de l'ethnarque Archélaüs, la Judée vient intégrer la province impériale de la Syrie. Celle-ci est gouvernée par les procureurs qui résident à Césarée Maritime. Et avec la destruction de Jérusalem en 70 après J.C de la part de Tite, Bethléem fut heureusement épargnée .

Le lieu saint était déjà un lieu de culte pour les premiers chrétiens qui y vénéraient la grotte dans laquelle était né le Messie. Mais c'est en cette période que se multiplieront les révoltes juives, qui deviendront toujours plus fortes et seront réprimées sous la domination d'Hadrien, qui décida de construire à Bethléem un temple païen dédié au dieu Adonis sur la grotte de la Nativité, détruite et enterrée avec tous ses symboles chrétiens, comme cela s'était déjà passé pour le Saint Sépulcre de Jérusalem.

Le lieu, dans le passé, devait surement être à l'état naturel, selon le témoignage que St Jérôme nous donnera par la suite . Le souvenir de la naissance de Jésus en ce lieu-ci resta toujours très clair, comme nous en donnera également témoignage, Origène dans ses écrits. Cependant, à cause de fortes répressions, beaucoup de judéo-chrétiens abandonneront la ville aux mains des païens qui y perpétueront leur culte.

Date de naissance de Jésus