Présence franciscaine à Bethléem

Gratias agimus

Les franciscains étaient déjà présents dans le couvent du Mont Sion en 1335, comme le confirme la bulle du Pape Clément VI "Gratias agimus" et "Nuper carissimae" de 1342, où sont mentionnées les négociations difficiles et les couts énormes des Monarques de Naples, du roi Robert d'Anjou et de la Reine Sancha, pour le réacquérir du Sultan d'Egypte Malek-Nasser Mohammed. Du couvent du Mont Sion, les franciscains se rendaient habituellement pour les jours festifs dans les Sanctuaires voisins pour y faire leur pèlerinage, et entre autre celui de Bethléem.

La présence d'une vrai fraternité à Bethléem eut lieu dès 1347 selon le témoignage du frère Niccolo da Poggibonsi, qui rejoint la Terre Sainte cette année-là, et écrit dans Livre d'Outremer: " Les frères qui étaient retournés à l'église de Bethléem( tenu aujourd'hui par les Frères mineurs de Saint François et donné par Medephar, soldat de Babylone), s'y installèrent quand moi j'étais à Jérusalem". La reine de Naples, Giovanna I, dans une de ses lettres envoyée en 1363 au sultan d'Egypte pour demander des privilèges pour les frères Mineurs, nous confirme cette présence franciscaine en Terre Sainte dès cette époque. Grâce aux rapports étroits entre les Franciscains et les monarques européens, mais surtout grâce aux efforts du gardien de l'époque Giovanni Tomacelli, en 1479, est prévu la restauration des poutres du plafond de la basilique byzantine. Les matériaux offerts par Philipe le Bon de Bourgogne et du roi Edouard IV d'Angleterre, furent transportés sur les galères de la "Serenissima" jusqu'à Jaffa et ensuite à Bethléem. Et ces matériaux alors utilisés à l'époque résistent encore après bien des siècles.

La présence franciscaine fut alors continue et ininterrompue jusqu'à 1637 comme unique propriétaire de la Basilique et de la Grotte de la Nativité, garantissant ainsi leurs propres célébrations, les travaux nécessaires d'entretien et l'accueil des pèlerins. Mais il est sûr que ce ne fut pas un temps de paix pour eux, qui virent leur propriété révoquée et mise en discussion de l'évêque titulaire même de Bethléem. Les franciscains se tournent alors directement vers le Pape Martin V, qui avec la bulle "Dudum siquidem" repousse les prétextes soulevés, et confirme la possession des Sanctuaires aux Frères Mineurs.

 

Les Franciscains à Bethléem 

Fabrication

Casa Nova