Droits sur le terrain et le sanctuaire

Ancienne étoile de l'autel de la Nativité

Le sanctuaire, qui ne fut pas mentionné par Clément VI dans les deux bulles de 1342, est accordé aux franciscains du Sultant al Muzzaffar Hajji entre 1346 et 1347, comme nous l'a transmis le frère franciscain Nicolo da Poggibonsi. Il n'existe pas de décret qui officialise cette concession, mais la citation du décret de Bersabai de 1427, nous le confirme. Il est très probable que ce fut Pierre IV, roi d'Aragon qui demanda au Sultan d'Égypte le sanctuaire par l'intermédiaire de deux de ses lettres; l'une adressée au sultan et l'autre au Pape Innocent VI.

En 1558 les chefs musulmans et chrétiens de Bethléem attesteront que les lieux de sépultures de la cité, appartenaient aux franciscains et, avec le Hogget de mai 1566, le tribunal de Jérusalem établit que tous les sanctuaires de la crèche seraient en possession des religieux francs, lesquels pourraient gérer l'ouverture et la fermeture de la Basilique. La Grotte de la Nativité injustement cédée aux grecs, est restituée aux latins en 1690. C'est en 1717 que ceux-ci proposent la pose d'une nouvelle étoile d'argent sur le lieu de la Nativité.

Et avec la mise en place du Statu Quo, la question sur la propriété de Bethléem est ainsi établie définitivement. Cependant à cause de continuels affrontements entre les diverses confessions, la Sublime Porte, mit en place la garde de l'autel de la Nativité, par des forces de l'ordre. Et le décret est maintenu jusqu'à aujourd'hui par les autorités du gouvernement.

Phases des fouilles

p. Bellarmino Bagatti