p. Bellarmino Bagatti

P. Bellarmino Bagatti

Le père Bagatti nait à Lari (Pise) le 11 novembre 1905 et meurt au couvent de St Sauveur à Jérusalem le 7 octobre 1990. Il prit l'habit religieux à 17 ans dans la Province de Saint François sur le Mont de la Verne en Toscane et fut ordonné prêtre à 23 ans. Reconnu pour ses dons scolaires, il fut envoyé en 1931 à l'Institut Pontifical d'Archéologie Chrétienne à Rome, où il reçoit brillamment le titre de docteur en 1936. Entre temps il commença sa carrière de professeur au Studium Biblicum de Jérusalem enseignant la topographie et l'archéologie chrétienne. C'est avec le père Sylvester Saller qu'il lança la série « SBF Collectio Maior » (1941) et avec Donato Baldi qu'il créa la revue « SBF Liber Annuus »(1951). Prenant la direction du Studium celui-ci augmenta les programmes ainsi que le nombre de professeurs. En outre, il fut enseignant d'Études de Théologie à Jérusalem.

Il reçut un grand nombre de titres académiques, et participa également à des congrès internationaux d'Archéologie, d'Écriture Sainte, du culte de la Vierge Marie, de Saint Joseph, et de littérature apocryphe. Parmi les fouilles entreprises par celui-ci nous pouvons énoncer: le cimetière de Commodilla à Rome(1933-1934), le Sanctuaire des Béatitudes (1936), La Visitation d'Ein-Kareim (1938); Emmaus-Qubeibeh (1940-1944); Betlemme (1948); Dominus Flevit sur le Mont des Oliviers (1953-1955); Nazareth (1954-1971); Le Mont Carmel (1960-1961); Le Mont Nebo (1935); Khirbet el-Mukhayyat. Sa vocation d'enseignant le pousse à prendre des initiatives de formation innovante pour la croissance de ses frères, comme par exemple: « le Cours d'ajournement biblico-théologique » qui depuis 1969, existe toujours. Sa contribution scientifique a permis aux lieux saints de ne pas être considérés seulement comme de pieuses traditions franciscaines, mais qu'ils soient reconnus par la communauté internationale comme des sites archéologiques conservant la mémoire antique, ainsi que celle des premières communautés judéo-chrétienne.

En particulier, l'intervention du père Bagatti sur les fouilles du site de Bethléem permit l'étude de la zone du couvent et celle proche de la Grotte de la Nativité. En outre, son apport scientifique favorisa la reformulation et l'approfondissement de la nature de l'octogone de l'époque Constantinienne découverte à la suite des fouilles anglaises des années 30.

Droits sur le terrain et le sanctuaire

Phases des fouilles