Casa Nova

Couvent et Hospice

C'est à partir du XVI siècle que commenceront les premières disputes sur les droits de propriétés de la Basilique entre Franciscains et Grecs-Orthodoxe. Cette situation d'instabilité est également attribuable à la corruption de la Sublime Porte, qui garantissait des droits aux uns et aux autres en fonction de la faveur que les nations d'appui, avaient prise vis à vis d'elle. Les disputes commencèrent quand en 1634, Murat IV déclara que les lieux saints seraient la propriété des Grecs, après avoir examiné un décret attribué à Omar remontant à 636, qui se révéla faux.

A cause de cela les Franciscains durent en référer aux autorités Européennes qui poussèrent Murat IV à émettre un nouveau décret en 1636 qui accusait les Grecs de leur avoir évincé la concession . Telle était la corruption qui seulement dans l'année successive révoqua l'ultime décret et concéda aux Grecs, les droits sur la Basilique. Et c'est seulement après de fortes protestations qu'en 1690, la Basilique fut restituée aux Franciscains qui posèrent sur le lieu de la Naissance de Jésus une étoile en argent avec l'inscription : "Hic de Virgine Maria Iesus Chistus natus est".

La trêve à l'intérieur du lieu saint fut interrompue par l'expulsion des franciscains et l'occupation de la Basilique de la part des Grecs-Orthodoxes, qui dès lors devinrent propriétaires de la celle-ci. Fut supprimé alors l'étoile que les franciscains avaient mise sur le lieu même de la naissance de Jésus attestant ainsi leurs droits. A cause des continuels désordres fut mis en place, d'abord par l'Empire Ottoman puis par les gouvernements successifs, une surveillance policière à l'entrée de la Basilique.

Les Franciscains à Bethléem

Présence franciscaine à Bethléem

Fabrication